Donald Trump a sollicité le Premier ministre australien pour discréditer l'enquête Mueller
Donald Trump a sollicité le Premier ministre australien pour discréditer l'enquête Mueller

Déjà soumis à une enquête pour un appel téléphonique au président ukrainien, dans lequel il sollicitait son homologue pour obtenir des informations sur son rival Joe Biden, Donald Trump pourrait être inquiété par d’autres échanges téléphoniques. Selon le New York Times, le président américain a demandé au Premier ministre australien de rassembler des informations, cette fois, pour discréditer l’enquête du procureur Mueller sur les ingérences russes.

Citant deux « officiels américains », le quotidien affirme que Donald Trump a demandé à son homologue australien de trouver ces informations dans le cadre d’une enquête menée par son Département de la Justice et initiée par le procureur général William Barr. Celle-ci vise l’enquête de Robert Mueller sur les soupçons d’ingérence russe dans la campagne électorale de 2020.

Dans la conclusion de son rapport, Mueller avait déclaré qu’il n’avait pu établir les preuves d’une collusion entre Moscou et l’équipe de campagne de Trump, malgré des contacts répétés. Lors d’une audition au Congrès, il avait toutefois précisé que son enquête n’avait pas exonéré le président américain.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.