GPA : des associations féministes s’alarment (Détail)
GPA : des associations féministes s’alarment (Détail)

Des associations féministes issues de 8 pays européens s’engagent contre la GPA .

Des associations féministes ont lancé samedi à Paris une coalition internationale pour sensibiliser les autorités sur les “dangers” de la gestation pour autrui (GPA), une “marchandisation” et une “exploitation du corps de la femme”. “Nous observons depuis 2010 la montée d’un mouvement en faveur de la GPA, qui est pour nous intolérable”, a expliqué à l’AFP Marie-Josèphe Devillers, de l’association CQFD Lesbiennes féministes, à l’origine de la Coalition internationale pour l’abolition de la maternité de substitution” (CIAMS).

Cette coalition, qui devait être officiellement lancée dans l’après-midi lors d’un colloque au Sénat, dit déjà compter 21 organisations issues de huit pays (France, Espagne, Canada, Italie, Autriche, Roumanie, Suède, Australie).

“La GPA est une exploitation marchande du corps de la femme, comme la prostitution ou la domesticité. On nous dit que les femmes sont consentantes, or toutes les études sur le sujet montrent que leurs motivations pour “prêter” leur corps sont liées à des pressions familiales, pour l’argent notamment”, a-t-elle expliqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici