Karabakh : 39 morts après une journée de combats (détail)
Karabakh : 39 morts après une journée de combats (détail)

Depuis dimanche 27 septembre, la reprise des combats dans le Haut-Karabakh, région autonome de l’Azerbaïdjan soutenue par l’Arménie, a d’ores et déjà provoqué la mort de 39 personnes, civiles et militaires.

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a affirmé avoir conquis une demi-douzaine de villages sous contrôle arménien lors de ces combats, des informations démenties par Erevan. Bakou a également affirmé s’être emparé d’une hauteur stratégique dans le Karabakh et annoncé l’instauration de la loi martiale, ainsi qu’un couvre-feu à Bakou, dans plusieurs grandes villes et la zone proche de la ligne de front.
Accusations mutuelles

L’Arménie et l’Azerbaïdjan s’accusent mutuellement d’avoir déclenché les hostilités. Le président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, assure avoir lancé une “contre-offensive sur toute la ligne de front” du Karabakh, afin de “mettre fin à des activités militaires des forces armées de l’Arménie.”

“Les Arméniens ont fait feu sur nos villages, ainsi que sur nos positions militaires, depuis plusieurs endroits ce dimanche matin, en utilisant divers types d’armes, y compris l’artillerie lourde”, a ajouté Ilham Aliyev.

De son côté, la présidence du Karabakh a affirmé que l’Azerbaïdjan avait “lancé des bombardements tout au long de la ligne de contact”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici