Kim Yo-Jong, une “princesse” intrigante en Corée du Nord (détail)
Kim Yo-Jong, une “princesse” intrigante en Corée du Nord (détail)

Kim Yo Jong, petite soeur de mais pas seulement. Au fil de ces derniers mois, la soeur cadette du leader nord-coréen a su s’imposer comme une des personnalités les plus puissantes du régime. En appellant publiquement à sa destruction, c’est elle qui serait à l’origine de la démolition du bureau de liaison intercoréen, symbole d’une réconciliation sérieusement compromise à ce jour.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 17 juin, Kim Yo-jong s’est violemment attaqué à l’homme fort de Séoul. Se prononçant sur le discours prononcé par le président de l’autre Corée, la femme perçue par beaucoup de personnes comme une candidate idéale à la succession de son frère, déclare : « c’était écœurant d’écouter son discours ».

“Il semble être fou…”

« Il semble être fou, bien qu’il semble être normal à l’extérieur. », a poursuivi la redoutable princesse de Corée du Nord. «J’ai donc décidé de préparer une bombe de mots pour le faire savoir à notre peuple», a indiqué Kim Yo-jong suite au discours de Moon Jae-in au cours duquel il appelait à la paix dans la péninsule coréenne. Le choix des mots utilisés par Kim Jong-un n’a pas manqué d’intéresser certains spécialistes de la politique coréenne.

Pour ces derniers, la jeune sœur de Kim Jong-un est promise à un bel avenir politique dans son pays. Ils font remarquer que l’exercice auquel s’est adonnée la petite-fille de Kim Il-sung, fondateur de la Corée du Nord est révélateur de beaucoup de choses. Pour eux, les futurs responsables du pays ont l’obligation de bâtir leur réputation sur la résistance qu’ils sont capables d’opposer à la Corée du Sud et aux États-Unis.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.