La Russie admet être responsable de la fuite radioactive
La Russie admet être responsable de la fuite radioactive

La Russie admet être à l’origine de la fuite radioactive de ruthénium-106.

L’agence russe de météorologie Rosguidromet a admis les faits ce lundi. Elle a reconnu qu’une concentration “extrêmement élevée” de ruthénium-106 avait été détectée fin septembre dans plusieurs régions de Russie. “Le radio-isotope Ru-106 a été détecté par les stations d’observation d’Arguaïach et de Novogorny” entre le 25 septembre et le 1er octobre, précise Rosguidromet dans un communiqué.

Le ruthénium-106 est un produit de fission issu de l’industrie nucléaire, par ailleurs utilisé pour des traitements médicaux. “Les niveaux de concentration dans l’air en ruthénium-106 qui ont été relevés en Europe et a fortiori en France sont sans conséquence tant pour la santé humaine que pour l’environnement”, a tenu malgré tout à rassurer l’IRSN.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici