Le corps de Maradona doit être conservé pour des tests de paternité (détail)
Le corps de Maradona doit être conservé pour des tests de paternité (détail)

Le corps de Diego Maradona, décédé le 25 novembre dernier, doit être conservé dans le cas où des recherches ADN seraient nécessaires pour un test de paternité. Un tribunal de Buenos Aires, où est enterré Maradona, a ordonné que le cadavre ne devait donc pas être brûlé.

Magali Gil, né en 1995, a été abandonnée à sa naissance. Sa mère biologique lui aurait appris il y a deux ans qu’elle était potentiellement le fruit d’une union avec le champion du monde 1986. Son avocat avait contacté celui de Maradona, Marias Morla, qui lui avait signifié que l’ancien meneur de jeu était disposé à réaliser des tests ADN. Ceux-ci n’ont jamais pu être effectués avant sa mort.

La justice argentine a donc ordonné la conservation du corps pour que des prélèvements ADN puissent être effectués pour des tests de paternité. Il a demandé “par mesure de précaution que soit notifié, au cimetière du Jardin Bella Vista (où est enterré Maradona, ndlr), l’interdiction d’intervenir sur la dépouille mortelle de M.Diego Armando Maradona, afin que ses héritiers et/ou des parents directs et/ou des tiers n’aient pas les restes cadavériques et que le corps soit préservé, évitant ainsi sa crémation”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici