Le gouvernement veut créer des « chèques vacances tourisme » (détail)
Le gouvernement veut créer des « chèques vacances tourisme » (détail)

Evolution du Covid-19 En France

confirmés
186,835
décès
28,714
guéri
67,803
Active
90,318
Last updated: 30 mai 2020 - 9 h 53 min (+02:00)

Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne a indiqué que ces chèques vacances seront financés par le gouvernement et les régions.

Une nouvelle main tendue vers le secteur du tourisme, pour booster la fréquentation des sites nationaux alors que l’été s’annonce difficile pour les professionnels, avec notamment des frontières internationales qui risquent d’être toujours fermées. Invité de la radio RTL, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne a annoncé mercredi 20 mai la création de « chèques vacances tourisme » dès cet été, à destination de « ceux qui ne partent pas en vacances ».

« Nous sommes en train de discuter avec les régions. Certaines veulent mettre l’accent sur des publics modestes. D’autres veulent également encourager celles et ceux qui ont été en première et deuxième lignes. Ce sera très adapté aux souhaits des régions », a déclaré le secrétaire d’État au micro de la radio. L’État devrait mettre aussi la main à la poche, le budget n’a pour l’instant pas été arrêté. « On est en train d’y travailler. Réponse début juin », a indiqué Jean-Baptiste Lemoyne. Il a aussi annoncé que la date limite des chèques vacances dont la péremption intervenait durant le confinement doit être repoussée « d’un ou deux mois ».

« Cet été sera un petit peu différent », a aussi averti le secrétaire d’État, invitant les Français à privilégier l’Hexagone pour leurs congés d’été. Concernant la gratuité des péages d’autoroute pour l’été, réclamée notamment par la présidente socialiste de la région Occitanie Carole Delga, Jean-Baptiste Lemoyne a répondu que cette année, « l’idée, c’est plutôt de quitter l’autoroute, comme le disait Didier Barbelivien, c’est d’emprunter ces départementales ». La veille, le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari avait rejeté l’idée de la gratuité.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.