Le prix Renaudot 2021 décerné à Amélie Nothomb
Le prix Renaudot 2021 décerné à Amélie Nothomb PHOTO STEPHANE MORTAGNE LA VOIX DU NORD

Le prix Renaudot a été décerné mercredi à l’écrivaine belge Amélie Nothomb pour “Premier sang” (ed. Albin Michel), mémoires fictives de son père décédé en 2020, un prix annoncé, comme de tradition, quelques secondes après le Goncourt.

Grand prix du roman de l’Académie française en 1999 pour Stupeur et Tremblements et Prix de Flore en 2007 pour Ni d’Eve, ni d’Adam, ses deux romans les plus nippons, Amélie Nothomb n’avait pas été retenue dans la liste d’un grand prix depuis 2019. A l’époque, toujours à la rentrée littéraire, elle avait fait partie des finalistes du Goncourt pour Soif.

“Je suis folle de joie”, s’est exclamée Amélie Nothomb, au restaurant Drouant à Paris, où ont été annoncés le Goncourt et le Renaudot.

L’autrice à succès a été élue au 2e tour, avec 6 voix, contre 3 pour “La Carte postale” d’Anne Berest (Grasset). Le Renaudot de l’essai a été décerné à “Dans ma rue y avait trois boutiques” (Presses de la Cité) d’Anthony Palou, a précisé Franz-Olivier Giesbert, un des jurés du Renaudot.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici