L’opposante Kolesnikova déchire son passeport pour éviter l’exil forcé (détail)
L’opposante Kolesnikova déchire son passeport pour éviter l’exil forcé (détail)

L’opposante bélarusse Maria Kolesnikova a “déchiré son passeport”, ont témoigné ses alliés mardi, pour faire échouer une tentative des autorités de la forcer à l’exil, fermement condamnée par les Etats-Unis.

Emmenée de force à la frontière entre la Biélorussie et l’Ukraine dans la nuit de lundi à mardi, Mme Kolesnikova «criait qu’elle n’irait nulle part» et «s’est extirpée par la fenêtre de la voiture avant de se diriger vers la frontière biélorusse» où elle a été arrêtée, ont raconté depuis Kiev deux collaborateurs qui étaient à ses côtés, Anton Rodnenkov et Ivan Kravtsov, qui ont eux fait le choix de quitter leur pays.

Les deux hommes ont raconté avoir été emmenés de force lundi matin par des inconnus et transportés dans diverses administrations, menottés et un sac sur la tête. Interrogés et menacés de poursuites judiciaires, ils se sont finalement vu proposer de quitter le pays. «Ce qui les intéressait, c’était le transport de Maria Kolesnikova hors des frontières. Ils l’expliquaient par la nécessité d’une désescalade de la situation» en Biélorussie, a expliqué Ivan Kravtsov.

Maria Kolesnikova, 38 ans, est la dernière des trois figures féminines de l’opposition durant la campagne présidentielle à demeurer en Biélorussie. Les deux autres, la candidate Svetlana Tikhanovskaïa et Veronika Tsepkalo, se sont exilées à l’étranger. «Kolesnikova est actuellement détenue», a confirmé à l’AFP le porte-parole des gardes-frontières bélarusses, Anton Bytchkovski. La France a condamné mardi soir «les arrestations arbitraires et les pratiques d’exils forcés», et appelé à faire «toute la lumière» sur le cas de Maria Kolesnikova. L’ONG Amnesty International a appelé à «la libération immédiate» de l’opposante et à «la fin de la campagne d’intimidation et de persécution politique» en Biélorussie.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.