Marika Bret : La DRH de Charlie Hebdo exfiltrée de chez elle après des menaces
Marika Bret : La DRH de Charlie Hebdo exfiltrée de chez elle après des menaces

Marika Bret a dû quitter son domicile, lundi, en moins de dix minutes, ses officiers de sécurité ayant estimé que sa « sécurité n’y était plus assurée ».

“Je ne reviendrai pas chez moi”. La directrice des ressources humaines de Charlie Hebdo, Marika Bret, a annoncé avoir été exfiltrée de son domicile à la suite de menaces, dans une interview au Point publiée ce lundi 21 septembre. “Lundi 14 septembre, mes officiers de sécurité ont reçu des menaces précises et circonstanciées. J’ai eu dix minutes pour faire mes affaires et quitter mon domicile”, raconte l’auteure de Qui veut tuer la laïcité ? (Eyrolles) et ancienne proche de Charb. “Dix minutes pour abandonner une partie de son existence, c’est un peu court, et c’est très violent”, souligne Marika Bret.

Cet incident intervient en plein procès des attentats de janvier 2015, qui voit comparaître depuis le 2 septembre les complices suspectés des terroristes ayant fait irruption dans les locaux de Charlie Hebdo. Selon Marika Bret, son exfiltration est “un signal qui devrait nous alerter sur le désastre en cours” : “Cela traduit le niveau de tension inédit auquel nous sommes confrontés. Depuis le début du procès et avec la republication des caricatures, nous avons reçu toutes sortes d’horreurs, notamment des menaces de la part d’Al-Qaïda et des appels à finir le travail des frères Kouachi”, souligne-t-elle auprès du Point. L’organisation djihadiste a menacé d’attaquer de nouveau Charlie Hebdo, affirmant que l’attentat de 2015 “n’était pas un incident ponctuel”, après que le journal a republié en Une des caricatures de Mahomet à l’ouverture du procès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici