Meghan Markle souhaite voter aux présidentielles américaines (détail)
Meghan Markle souhaite voter aux présidentielles américaines (détail)

Rebelle un jour, rebelle toujours… L’épouse américaine du Prince Harry compte bien voter pour les prochaines élections présidentielles américaines.

« Je sais ce que c’est que d’avoir une voix, mais aussi de savoir ce qu’on ressent quand on en est privée. Je sais aussi que de nombreux hommes et de nombreuses femmes ont mis leur vie en jeu pour qu’on puisse être entendu. Et cette opportunité, ce droit fondamental, est en notre pouvoir d’exercer notre droit de voter et de faire entendre toutes nos voix », a-t-elle expliqué à la version américaine de Marie-Claire, dans un article qui donne la parole à 100 femmes puissantes qui expliquent pourquoi elles voteront en novembre prochain, parmi lesquelles Oprah Winfrey, Hillary Clinton ou Kerry Washington.

« Une de mes citations préférées, à laquelle mon mari et moi nous sommes souvent référé, est de Kate Sheppard, une des personnalités à la tête du mouvement suffragiste en Nouvelle-Zélande. Elle a dit : «Ne pensez pas que votre vote tout seul ne compte pas beaucoup. La pluie qui rafraîchit un sol desséché est faite de simples gouttes ». C’est pourquoi je vote », conclut la maman du petit Archie, se gardant toutefois de dévoiler ses préférences politiques.

L’information peut paraître banale. Mais elle risque bien de créer des remous au sein de la famille royale britannique. La BBC expliquait en 2015 que la reine Elizabeth II et sa famille ne « votent ou ne se présentent jamais à une élection ». Même si ce principe n’est pas acté dans la loi, « il est considéré inconstitutionnel pour la Souveraine et ses descendants de le faire ». Il s’agit donc davantage d’une coutume, pour éviter de ne mettre en porte à faux la reine, qui, en tant que Souveraine, se doit de rester « politiquement neutre ».

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.