Un Prénom breton refusé par l'état-civil
Un Prénom breton refusé par l'état-civil

Après Fañch, le prénom breton Derc’hen à son tour refusé par l’état-civil.

L’état-civil de la ville de Rennes (Ille-et-Vilaine) a été dans l’obligation de refuser la demande d’un couple qui souhaitait prénommer son fils Derc’hen, né le 21 août 2017. “L’officier d’état-civil a constaté une orthographe non-conforme”, justifie la mairie de Rennes dans un communiqué, publié mardi 23 janvier 2018. Il a donc interrogé le parquet “sur la conduite à tenir”, qui a répondu le 25 août 2017 et a refusé d'”enregistrer le prénom Derc’hen”.

La circulaire de 2014 relative à l’état civil interdit les apostrophes dans les prénoms, ainsi que l’a rappelé le procureur à la mairie, selon cette dernière.

Les parents se sont donc finalement résolus à inscrire leur enfant sous l’orthographe Derchen, sans apostrophe. Or, le c’h en breton a une prononciation proche de la jota espagnole, sans rapport avec la prononciation de son orthographe francisée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici