Vœux d'Emmanuel Macron : Réactions des syndicats
Vœux d'Emmanuel Macron : Réactions des syndicats

Evolution du Covid-19 En France

confirmés
202,775
décès
30,340
guéri
82,836
Active
89,599
Last updated: 11 août 2020 - 5 h 23 min (+02:00)

Lors de la présentation des vœux présidentiels, Emmanuel Macron a bien évoqué la réforme des retraites. Elle sera menée à son terme, a-t-il réaffirmé. Le chef de l’État appelle aussi le gouvernement à trouver la voie d’un compromis.

“Vive la République”, lance le président à la télévision. “Et vivent les grévistes”, lui répond-on en cœur dans un petit bar du 10ème arrondissement de Paris. C’est là que, pour la Saint-Sylvestre, une trentaine de grévistes de la SNCF et de la RATP s’étaient donné rendez-vous. Serrés à l’étage, dans une salle moite et à demie éclairée, tendus, ils ont suivi les traditionnels vœux présidentiels en attendant, sans y croire vraiment, un recul d’Emmanuel Macron. En vain, bien sûr. La réforme sera “menée à son terme”, a martelé le chef de l’État.

Emmanuel Macron a affirmé qu’il prendrait « dans les prochaines semaines » de « nouvelles décisions » contre « les forces qui minent l’unité nationale », dans une allusion au communautarisme. « Je vois trop de divisions au nom des origines, des religions, des intérêts » a affirmé le chef de l’État qui a assuré vouloir « lutter avec détermination contre les forces qui minent l’unité nationale », car « 2020 doit ouvrir la décennie de l’unité retrouvée de la nation ». « L’État et les services publics ont un rôle essentiel pour renforcer cette unité française », a ajouté le chef de l’État, alors que de vives polémiques sur la laïcité et le port du voile ont de nouveau secoué en 2019 les partis politiques et divisé le gouvernement. « Je sais en la matière pouvoir compter sur tous les élus », a-t-il ajouté, en adressant « une pensée chaleureuse pour les maires de France » qui sont « les piliers de la République, du quotidien, des territoires ».

1 COMMENT

  1. Macron ne cesse de faire des cadeaux aux plus riches : la limitation à 10 000 euros de salaire pour les cotisations chômage va lancer le plus gros mouvement de capitalisation rentière : les gens qui gagnent plus de 10 000 euros de revenu n’ont pas commencé à cette somme, la moyenne de leurs revenus sera plutôt 5000 donc ils auront de 2000 à 3000 euros de retraite, insuffisant pour eux , donc ils vont capitaliser en masse, les 3% ce taxe sont ridicules. . CQFD . Macron vise de son contenu la retraite par répartition, la seule qui fonctionne, allez voir la ruine des retraités américains ou chiliens, oui la ruine ,allez voir ,c’est ce que nous construit Macron, misère de misère.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.