Barbara Cassin, la Jedi de l'Académie française (détail)
Barbara Cassin, la Jedi de l'Académie française (détail)

Barbara Cassin, philosophe et philologue, entre à l’Académie française avec son esprit de résistance contre le formatage.

« Ni “globish” ni nationalisme », a affirmé jeudi à Paris devant ses pairs la philosophe et philologue Barbara Cassin, en devenant la neuvième femme à être officiellement accueillie à l’Académie française depuis sa création en 1635.

« Nous voulons contribuer à fabriquer une Europe résistante, qui refuse de s’en tenir à cette non-langue de pure communication qu’est le global english, dont les principales œuvres sont les dossiers de demandes de subvention, ces “soumissions” que classeront des “experts à haut niveau” », a insisté la nouvelle académicienne dans le discours d’éloge à son prédécesseur, le musicologue et musicien Philippe Beaussant.
« Nous refusons que nos langues deviennent de simples dialectes »

« Nous refusons que nos langues, celles que nous parlons, le français, l’anglais lui-même (celui de Shakespeare, d’Emily Dickinson ou de Churchill), deviennent de simples dialectes, à parler chez soi », a poursuivi l’auteure de L’éloge de la traduction.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.