Brigitte Bardot poursuivie pour injures raciales, renvoyée en correctionnelle
Brigitte Bardot poursuivie pour injures raciales, renvoyée en correctionnelle

Des propos injurieux contre les habitants de l’île de La Réunion valent à l’ancienne actrice d’être renvoyée devant un tribunal. Sa dernière condamnation, pour incitation à la haine raciale, date de 2011.

“Population dégénérée”, “traditions barbares”, “île démoniaque”: Brigitte Bardot s’en est pris violemment aux habitants de l’île de La Réunion en 2019 dans une lettre ouverte au préfet, leur reprochant de maltraiter les animaux.

“Les autochtones ont gardé leurs gênes (sic) de sauvages”, a écrit l’ancienne actrice dans la lettre datée du 18 mars 2019 et rendue publique, accusant les Réunionnais de “barbarie” à l’encontre des animaux.

Dans ce courrier, très virulent, Brigitte Bardot, 85 ans, a évoqué pêle-mêle “des réminiscences de cannibalisme des siècles passés”, “une population dégénérée encore imprégnée des coutumes ancestrales, des traditions barbares qui sont leurs souches”.

BB va devoir de nouveau se confronter à un tribunal dans les prochains mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici