Coronavirus: Airbnb va licencier un quart de ses effectifs dans le monde
Coronavirus: Airbnb va licencier un quart de ses effectifs dans le monde

Evolution du Covid-19 En France

confirmés
188,882
+257
décès
28,802
+31
guéri
68,355
Active
91,725
Last updated: 1 juin 2020 - 0 h 38 min (+02:00)

La société de location de logement a vu son activité s’effondrer depuis le début de la pandémie. Elle doit se séparer de 1.900 personnes dans le monde pour se recentrer sur son coeur de métier. Elle avait déjà obtenu, ces derniers jours, 2 milliards de dollars de nouveaux financements.

« Nous traversons collectivement la crise la plus douloureuse de notre vie », a écrit Brian Chesky, co-fondateur d’Airbnb. Le patron de la plate-forme a annoncé, dans une lettre adressée au personnel et publiée sur le site du groupe mardi 5 mai, le licenciement d’environ 25 % de ses 7 500 employés dans le monde – près de 1 900 personnes sont concernées. Leur dernier jour de travail devrait être le 11 mai prochain.

Une indemnité pendant 14 semaines

« J’ai un profond sentiment d’amour pour vous tous », ajoute le P.-D.G. Il assure que les salariés d’Airbnb aux États-Unis toucheront une indemnité de licenciement correspondant à quatorze semaines de salaire, agrémentées d’une semaine supplémentaire par année d’ancienneté. Aucune information particulière n’a été transmise pour la quatre-vingtaine d’employés travaillant depuis Paris.

Airbnb « a été durement touché » par l’épidémie de Covid-19. La pandémie a mis un coup d’arrêt aux voyages dans le monde entier, avec des prévisions de revenus pour cette année « de moins de la moitié » de ceux générés en 2019.

Selon le Wall Street Journal, le groupe a essuyé une perte de 322 millions de dollars sur les neufs premiers mois de l’année 2019. À titre de comparaison, en 2018, Airbnb avait dégagé 200 millions de dollars de bénéfices.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.