Coronavirus France en direct : l'exécutif réfléchit à
Coronavirus France en direct : l'exécutif réfléchit à "adapter" le confinement début décembre

Au Royaume-Uni, confronté à une résurgence de l’épidémie de coronavirus menaçant de submerger ses hôpitaux, le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé un reconfinement en Angleterre à partir de jeudi et jusqu’au 2 décembre (sachant que le Pays de Galles était déjà confiné, et l’Irlande du Nord en confinement partiel). Ecoles et universités resteront ouvertes, mais les déplacements sont sévèrement restreints, les habitants appelés à télétravailler, et seuls les pubs et restaurants proposant de la nourriture à emporter ou des livraisons pourront rester ouverts.

En Autriche, “un second confinement est également mis en place à compter de mardi et ce jusqu’à fin novembre”, a déclaré le chancelier Sebastian Kurz. Le pays de 8,8 millions d’habitants enregistre désormais plus de 5.000 cas quotidiens, contre seulement 1.000 début octobre, pour 1.109 décès depuis l’émergence de la pandémie.

La Belgique a annoncé vendredi un confinement plus sévère, et l’Allemagne a également durci les restrictions en place dans le pays pour ralentir la pandémie. Le Portugal sera, lui, soumis à partir de mercredi à un reconfinement partiel concernant 70% de sa population, a annoncé samedi soir le Premier ministre Antonio Costa. La Grèce avait annoncé plus tôt dans la journée un confinement partiel d’un mois à Athènes et dans les autres grandes ville du pays à partir de mardi. Comme ailleurs, l’objectif est d'”essayer de sauver les fêtes de Noël”, a expliqué le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici