Coronavirus en France : Les pharmacies vont pouvoir vendre des masques
Coronavirus en France : Les pharmacies vont pouvoir vendre des masques

L’interdiction de vente de masques de protection dans les pharmacies figurait dans un décret publié le 3 mars. L’objectif était clair : les modèles FFP2 et chirurgicaux étaient réservés aux soignants. Il leur était aussi défendu de céder des masques alternatifs en tissu à leurs clients…

Mais depuis ce dimanche, les 22 000 officines de l’Hexagone sont autorisées à vendre des masques non sanitaires “grand public”, selon BFM TV, qui se réfère à un arrêté datant de samedi modifiant la liste des marchandises dont les pharmaciens peuvent faire le commerce dans leur officine.

Ces masques devront répondre à la norme Afnor pour assurer une filtration du virus au moins à 70 %. Ils pourront être lavables à 60° et repassables. Le gouvernement a promis que d’ici la fin du mois d’avril quinze millions de masques de ce type seront produits chaque semaine par les professionnels de la filière textile.

Philippe Besset a annoncé sa proposition à Edouard Philippe de distribuer gratuitement des masques “aux plus précaires”. Le pharmacien explique que “si le port devient obligatoire, il ne faut pas que le prix soit un frein pour les personnes socialement fragiles”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici