Coronavirus France : couvre-feu national, confinement... Les options sur la table du gouvernement
Coronavirus France : couvre-feu national, confinement... Les options sur la table du gouvernement

Un jour sans fin. Couvre-feu à 18 heures, reconfinement général, ou seulement le week-end… Quelle restriction sera de nouveau imposée aux Français, jeudi, par le gouvernement, afin de casser la dynamique de l’épidémie de Covid-19 ?

Dans l’état actuel des choses, c’est presque le scénario qui semble le plus favorable. Déjà en vigueur dans 25 départements de l’est et du sud-est de la France, le couvre-feu à 18 heures au lieu de 20 heures ne convainc cependant pas un certain nombre de médecins dont l’épidémiologiste Catherine Hill : « Un couvre-feu avancé à 18 heures ne changera grand-chose. Cela va embêter les gens et ne va pas beaucoup réduire le nombre de personnes qui se croisent, et qui se contaminent », expliquait-elle au Parisien.

Cependant, pour Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur, membre du Conseil scientifique, et responsable de l’étude ComCor sur les lieux de contamination du Covid-19, « les réunions privées en famille ou entre amis constituent la principale source d’infection ». Et ces contaminations ont en majorité lieu en intérieur, avec les fenêtres fermées. En avançant le couvre-feu à 18 heures, cela permettrait donc de limiter encore un peu plus les interactions sociales de fin de journée comme les rencontres non masquées (amicales, familiales ou amoureuses) entre la fin de sa journée de travail et le retour chez soi. Une hypothèse probable si l’on en croit les propos de Jean Castex tenus face aux parlementaires, lundi: « Pour le moment, les chiffres à date nous laissent penser que le couvre-feu suffit ».

En revanche, le scénario d’un reconfinement général n’est, pour l’instant, “pas retenu”. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal l’avait confirmé ce lundi 11 janvier, sur l’antenne d’Europe 1, affirmant qu’il est “à ce stade” écarté. “Dans l’absolu, un troisième confinement n’est pas exclu en dernier recours, mais les chiffres à ce jour nous laissent à penser que le couvre-feu suffit”, a également fait savoir le Premier ministre Jean Castex

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici