Coronavirus France EN DIRECT : suivez l’évolution de la situation Jeudi 23 avril
Coronavirus France EN DIRECT : suivez l’évolution de la situation Jeudi 23 avril

L’Institut Pasteur développe deux formes de tests contre le coronavirus

Ces tests pourraient constituer l’une des clés du bon déroulement du déconfinement. Alors que les tests actuels, dits RT-PCR, permettent de détecter si une personne est infectée par le coronavirus au moment où on les réalise, les chercheurs travaillent actuellement sur les tests sérologiques, qui permettent, eux, de déterminer après coup si un individu a été en contact avec le virus, et s’il est donc a priori immunisé. Tandis que des dizaines de ces tests sont en cours d’évaluation, selon les informations d’Europe 1, l’Institut Pasteur vient lui de mettre au point ses propres tests, sous deux formes.

– A Paris, “un million de contrôles et 60.000 verbalisations, un taux en baisse”

Depuis le 17 mars, les Parisiens ne peuvent plus sortir de chez eux sans une attestation dérogatoire de déplacement, dans l’objectif d’endiguer l’épidémie de coronavirus. Et en un mois, les Parisiens ne se sont pas relâchés, a indiqué jeudi au micro d’Europe 1 Rémy Heitz, ​procureur de la République de Paris. Puisque pour un million de contrôles effectués depuis le début du confinement, 60.000 verbalisations ont été réalisées, “soit un taux de 6%, qui est un taux en baisse”, s’est félicité Rémy Heitz.

– Plus de 21.000 morts en France, hospitalisations et réanimations en baisse

Dans son point presse quotidien mercredi, le Directeur général de la santé Jérôme Salomon a indiqué que l’épidémie de coronavirus a tué 21.340 personnes en France depuis début mars, soit 544 décès en plus en 24 heures. Dans le détail, 13.236 patients sont morts en milieu hospitalier, et 8.104 dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Mais, lueur d’espoir, les hospitalisations et les réanimations sont à nouveau en baisse. Pour les premières, malgré 1.619 admissions depuis mardi, le solde (la différence entre les entrées et les sorties) reste négatif avec 365 patients de moins pour un total de 29.741 personnes.

Quant aux cas graves en réanimation, on observe là-aussi un solde négatif avec 183 personnes en moins. Le numéro deux du ministère de la Santé précise également sur les 5.218 malades de ces services, “plus de 2.000” le sont pour “d’autres maladies que le Covid-19”. Avant la crise, la France comptait 5.000 lits en réanimation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici