COVID-19 en direct : Nouvelle attestation de déplacement en France
COVID-19 en direct : Nouvelle attestation de déplacement en France

Jean Castex et Olivier Véran présentent, ce mercredi 16 décembre, leur plan de vaccination à l’Assemblée nationale, à quelques semaines du démarrage prévu d’une campagne qui inspire à la fois défiance et impatience aux Français. De son côté, le président du Conseil scientifique demande de « rester extrêmement prudents encore trois à six mois », alors que le pays a rebasculé sous couvre-feu. Retrouvez en direct les dernières actualités liées à l’épidémie.

– L’appel de Jean-François Delfraissy. Alors que le pays vient de rebasculer sous couvre-feu, le président du Conseil scientifique demande aux Français un « dernier effort » dans les colonnes du Parisien , ce mercredi. Selon lui, les effets du vaccin seront véritablement visibles d’ici l’été prochain. Il exhorte donc chacun à « rester extrêmement prudents encore 3 à 6 mois ».

– Bonne nouvelle dans ce climat de fin d’année pour le moins morose : le citoyen français n’a plus besoin d’attestation de déplacement durant la journée à partir de ce 15 décembre. Le deuxième confinement vécu en 2020 entre donc dans sa deuxième phase instaurée par le gouvernement.

La moins bonne nouvelle, c’est qu’un document demeure obligatoire pour justifier tout déplacement passé 20 heures, et ce jusque 6 heures du matin. Les autorités ont pris cette décision suite aux derniers chiffres concernant le nombre de nouveaux cas de Covid, supérieur à l’objectif initial de 5000 par jour. Il est donc dorénavant interdit de circuler entre 20h et 6h du matin, à l’exception du réveillon du 24 décembre.

Attestation en version numérique à générer sur le site du Ministère de l’Intérieur

Vous pouvez aussi l’écrire sur papier libre ou la remplir en la téléchargeant au format PDF, DOCX, ou TXT.

Le non-respect de ces mesures entraine :

– 1ère sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)

– en cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)

– après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros et une peine de 6 mois d’emprisonnement.

La situation sanitaire continue de se dégrader en France et le virus est toujours dangereux pour nous et nos proches. Il est impératif de rester vigilant face à l’épidémie de la Covid-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici