Édouard Philippe détaille ses mesures controversées sur l'immigration
Édouard Philippe détaille ses mesures controversées sur l'immigration

Quotas d’immigrés pour certains emplois, trois mois de carence pour les demandeurs d’asile avant d’accéder à la Sécu de base, Edouard Philippe détaille ce mercredi ses 20 mesures sur l’immigration déjà largement dévoilées et controversées.

Une politique des quotas décriée. C’est l’un des objectifs annoncés du gouvernement : la mise en place de quotas pour l’immigration économique, afin de pallier les problèmes de recrutement de certains secteurs. Dans une note du gouvernement consultée par France Télévisions mardi, la politique des quotas est présentée comme un moyen de faciliter les recrutements de personnes étrangères dans les secteurs en tension. Cette mesure est décriée par les associations et la gauche, qui dénoncent une “bonne et une mauvaise immigration”, comme par le RN. “La priorité d’un gouvernement, c’est de donner de l’emploi à ses propres compatriotes”, a réagi Marine Le Pen sur franceinfo.

Autre point de tension : la restriction de l’accès aux soins. Le gouvernement prévoit l’instauration d’un délai de carence de trois mois avant que les demandeurs d’asile ne puissent accéder à la Protction universelle maladie (Puma), ce dont ils peuvent aujourd’hui bénéficier dès l’enregistrement de leur demande d’asile. Selon la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, la Puma est “dévoyée” par les demandeurs d’asile venus de Géorgie et d’Albanie, “a priori des pays sûrs”.

Les délais d’instruction des demandes d’asile devraient être réduits. La loi votée en 2018 à ce sujet n’a pas encore eu les effets escomptés. En moyenne, les demandeurs d’asile doivent patienter douze mois pour voir leur demande instruite. L’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) et la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) devraient se voir attribuer des “crédits supplémentaires” pour accélerer ces procédures.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.