Élection présidentielle 2022 : Marine Le Pen accuse l'exécutif de «détourner les Français des urnes»
Élection présidentielle 2022 : Marine Le Pen accuse l'exécutif de «détourner les Français des urnes»

Alors que les élections régionales ne sont pas encore terminées, voici que les regards se tournent (déjà) vers l’élection présidentielle de 2022. Ce mercredi 23 juin sur France inter, Marine Le Pen a contesté les dates du scrutin envisagées par l’exécutif, et révélées mardi par plusieurs médias.

Marine Le Pen demande mercredi 23 juin sur France Inter le changement des dates de l’élection présidentielle, qui doit se tenir les 10 et 24 avril 2022, selon les informations de franceinfo. Selon la présidente du Rassemblement national ces dates, si elles se confirment, ont été “choisies, comme toute une série de choses aux régionales, pour détourner les Français d’une élection essentielle”. Selon elle, cette décision n’est pas susceptible de mobiliser les électeurs.

“Le gouvernement a décidé d’avancer de 15 jours l’élection présidentielle et la justification apportée par l’exécutif est invalide”, a-t-elle déclaré. “Ils disent que le dimanche qui suit c’est le dimanche 1er mai, et alors ?”, a poursuivi Marine Le Pen. “Au contraire, le dimanche 1er mai les gens ne travaillent pas, ils vont pouvoir aller voter, or, là on met le premier tour le jour où la région Paca et la région Hauts-de-France sont en vacances et le deuxième tour quand tout le monde sera en vacances”, a déploré la présidente du RN.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici