Elisa Pilarski : les analyses ADN des chiens sont trop chères
Elisa Pilarski : les analyses ADN des chiens sont trop chères

Des prélèvements ADN ont été effectués sur les chiens impliqués dans l’affaire de la mort d’Élisa Pilarski, tuée le 16 novembre dernier dans la forêt de Retz. Trois mois après les faits, les éléments d’enquête n’ont toujours pas été transmis à un laboratoire d’analyse : la justice estime que les coûts réclamés par ces structures sont trop élevés.

Le coût trop élevé des analyses à réaliser, estimé à plus de 100 000 euros. « Une facture jugée un peu excessive par la justice », écrivent nos confrères qui expliquent qu’un nouveau devis a été demandé à un laboratoire concurrent.

“« Il s’agit d’une rupture importante dans la façon dont les investigations ont été menées. Les résultats de ces analyses sont nécessaires à la manifestation de la vérité. Et pour mon client, devoir encore attendre s’apparente à un supplice. »”

Ces prélèvements génétiques avaient été effectués sur 67 chiens : les 5 american staffordshire d’Elisa Pilarski et 62 chiens appartenant à l’association le Rallye la Passion, le groupe de chasse à courre présent dans la forêt de Retz le jour du décès de la jeune femme le 16 novembre 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici