Emmanuel Macron évoque la «mort cérébrale de l'OTAN»
Emmanuel Macron évoque la «mort cérébrale de l'OTAN»

Le président de la République, Emmanuel Macron, parle de la “mort cérébrale de l’OTAN”, à la suite des incidents navals opposant la France et la Turquie.

Les récents incidents navals qui ont opposé la France et la Turquie en Méditerranée, objets d’une enquête à l’Otan, constituent «l’une des plus belles démonstrations qui soient» de «la mort cérébrale» de l’alliance, a estimé le 22 juin M. Macron.

«Je vous renvoie à mes déclarations de la fin de l’année dernière sur la mort cérébrale de l’Otan», a déclaré le chef de l’État à l’issue d’un entretien avec son homologue tunisien Kais Saied à la présidence française. «Je considère que c’est une des plus belles démonstrations qui soient», a-t-il ajouté, jugeant la situation «intolérable».

Les Européens ont obtenu le 18 juin l’ouverture d’une enquête par l’Otan sur l’«agressivité» de la Turquie. Ankara est accusé de s’opposer aux contrôles par des bateaux de l’alliance atlantique de navires soupçonnés de violer l’embargo des Nations unies sur les armes en Libye.

Deux incidents au cours de tentatives de contrôle d’un cargo suspect en Méditerranée le 10 juin sont à l’origine de la plainte. Le plus sérieux s’est produit avec un navire français engagé dans une mission de l’Otan. Les bâtiments turcs auraient, selon Paris, menacé d’ouvrir le feu.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.