La Corée du Sud fait face à «une deuxième vague» depuis le mois de mai (détail)
La Corée du Sud fait face à «une deuxième vague» depuis le mois de mai (détail)

Pays le plus touché par l’épidémie après la Chine, où elle était apparue, la Corée du Sud était parvenue à l’endiguer… mais affronte désormais une hausse des contaminations.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies sud-coréens (KCDC) estimaient que la “première vague” épidémique de Covid-19 n’avait jamais véritablement pris fin.

La fréquentation de clubs et de bars en cause

Mais leur directeur Jeong Eun-kyeong a déclaré lundi lors d’un point de presse qu’il était devenu évident qu’un “pont” au début du mois de mai avait marqué le début d’une nouvelle vague d’infections centralisée dans la capitale et ses environs, une zone densément peuplée qui n’avait jusqu’ici connu qu’un faible nombre de cas.

Dans cette zone, la première vague a été enregistrée sur la période courant de février à avril, “ensuite nous voyons qu’une seconde vague déclenchée par le pont de mai s’est manifestée”, a-t-il souligné.

Le pic épidémique s’est manifesté fin février en Corée du Sud, avec plus de 900 nouvelles contaminations enregistrées chaque jour à cette période, en faisant alors le deuxième foyer épidémique après la Chine.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.