Les exceptions au masque obligatoire en entreprise dévoilées (détail)
Les exceptions au masque obligatoire en entreprise dévoilées (détail)

Selon la ministre déléguée à l’Industrie, la France n’est plus dépendante de la Chine en ce qui concerne la production de masques sanitaires.

Nous ne sommes plus dépendants de la Chine”, assure Agnès Pannier-Runacher. La ministre déléguée à l’Industrie a affirmé, mardi 25 août, sur CNews, que la France serait en mesure de produire 100 millions de masques par semaine en décembre. “Nous produisons 50 millions de masques sanitaires par semaine, a-t-elle déclaré. Nous serons à 100 millions de masques sanitaires – FFP2 et chirurgicaux – en décembre.”

Selon Agnès Pannier-Runacher, la France peut s’appuyer sur sa production nationale et sur la production européenne et n’est donc plus “dépendante” de la Chine. “Si la Chine ferme, nous sommes capables de faire face”, a-t-elle résumé. “Le point de difficulté aujourd’hui”, ce sont “les gants”, dont la fabrication dépend de l’approvisionnement en latex, a-t-elle mis en garde.

S’agissant des entreprises, où le masque sera obligatoire à partir du 1er septembre pour limiter la propagation du coronavirus, Agnès Pannier-Runacher a estimé que le surcoût des mesures sanitaires pourrait atteindre 10% à 15%, ce qui n’est “pas négligeable”. Mais “ce n’est pas à l’Etat de se substituer aux chefs d’entreprise par rapport à ces coûts”, a-t-elle ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici