Coronavirus : le « mutant » britannique se substituera inéluctablement au virus actuel
Coronavirus : le « mutant » britannique se substituera inéluctablement au virus actuel

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé mardi 5 janvier sur RTL qu’une dizaine de cas du nouveau variant de Covid-19 venu de l’Angleterre avaient été détectés en France. Faut-il s’inquiéter ?

Les autorités sanitaires suivent de près la propagation en France du nouveau variant du coronavirus détecté début novembre au Royaume-Uni. “Nous regardons cela comme le lait sur le feu”, a souligné le ministre de la Santé Olivier Véran, ce mardi 5 janvier sur RTL. “À ce stade, nous avons une dizaine de cas suspectés ou avérés de variant anglais.”

Un premier cas a été confirmé en France le 25 décembre, à Tours. Il s’agissait d’un Français arrivé de Londres quelques jours auparavant. Un deuxième cas a ensuite été détecté en Corse.

Par ailleurs, les joueurs et les membres du staff de l’Aviron bayonnais sont à l’isolement au moins jusqu’au jeudi 7 janvier, a annoncé le club de rugby samedi 2 janvier. Certains ont été contaminés par cette variante du coronavirus lors d’un match de Challenge Européen face au club britannique Leicester, le 19 décembre 2020.

Un variant qui “inquiète”

Ce nouveau variant “nous inquiète” et “nous déployons des moyens logistiques et diagnostiques très importants”, a poursuivi Olivier Véran. Le ministre de la Santé a également rappelé que “toutes les personnes qui rentrent en France en provenance d’Angleterre doivent avoir été testées”. “Il y a des mises en quarantaine lorsqu’il y a des doutes”, a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici