Les autorités de La Mecque ordonnent l'arrestation de la rappeuse Asayel Slay
Les autorités de La Mecque ordonnent l'arrestation de la rappeuse Asayel Slay

Evolution du Covid-19 En France

82,165
confirmés
6,507
décès
14,008
guéri

La jeune artiste Asayel Slay est accusée d’avoir offensé “les coutumes et traditions” de la ville sainte notamment pour avoir salué le courage des femmes qui y vivent.

Dans une vidéo postée en ligne et intitulée «Mecca Girl» («La fille de La Mecque»), la rappeuse, voilée et portant des lunettes de soleil, salue le courage des femmes vivant à La Mecque et les qualifie de «bonbons en sucre».

Le gouverneur de La Mecque, Khalid al-Faisal, a ordonné l’arrestation de la chanteuse, estimant sur Twitter que la jeune femme, dont le nom de scène est Asayel Slay, «offense les coutumes et traditions» des habitants de La Mecque, la ville la plus sainte de l’islam.

Les propos du prince Khalid al-Faisal ont suscité sur Internet une vague d’indignation.

«Je viens de La Mecque et la seule chose que je trouve offensante est votre racisme et misogynie et votre guerre contre une jeune femme», a déclaré sur Twitter un internaute saoudien, en référence notamment au fait que la jeune femme est noire.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.