Les restaurants espèrent rester ouverts en zone d'alerte maximale (détail)
Les restaurants espèrent rester ouverts en zone d'alerte maximale (détail)

Les restaurateurs vont présenter à Olivier Véran de nouvelles mesures sanitaires encore plus strictes. Le but ? Pouvoir rester ouvert, même en zone d’alerte maximale de circulation du virus.

Les prochains jours sont cruciaux pour les patrons de bar et restaurant. En particulier à Paris, qui risque très fortement de passer en zone d’alerte maximale. Lille, Lyon, Grenoble, Toulouse et Saint-Étienne sont également sous haute surveillance.

Sentant le coup venir, les syndicats professionnels ont transmis au gouvernement, dès mercredi 30 septembre, un protocole sanitaire renforcé, pour préserver l’ouverture même en zone d’alerte maximale. Il a fait l’objet d’une longue réunion, vendredi après-midi, entre les représentants du secteur et du gouvernement. Parmi les mesures proposées, trois ont été retenues : le carnet de rappel, où les clients laisseront leurs coordonnées, la limite de huit convives par table et le règlement de l’addition à table.

« De vrais espoirs »

Ces mesures seront-elles suffisantes ? Pour le moment, pas de réponse. Le Haut conseil de la santé publique doit rendre un avis lundi, avant de laisser le Premier ministre trancher. ” Il semblerait qu’on puisse nourrir de vrais espoirs de rester ouverts ” , envisage prudemment Laurent Fréchet, président de la branche restauration du Groupement national des indépendants de l’hôtellerie-restauration (GNI). Contrairement à ce qui était prévu, il ne devrait pas y avoir de différence entre les bars et les restaurants, dont le sort restera lié à ce protocole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici