L’illustre peintre Raphaël mort d’un… coronavirus (détail)
L’illustre peintre Raphaël mort d’un… coronavirus (détail)

Un Raphaël fiévreux souffrant d’une « maladie de type coronavirus » est mort après avoir omis de dire à ses médecins qu’il rendait secrètement visite à ses conquêtes par des nuits glaciales, ce qui les a conduits à prescrire à tort des saignées, affirme une nouvelle étude consacrée au maître de la Renaissance.

Un mythe populaire veut que le peintre, dont on célèbre cette année le 500e anniversaire de la mort, ait succombé en 1520, à seulement 37 ans, à la syphilis après avoir courtisé une dame de trop. Les experts s’accordent à dire qu’il a succombé à une infection.

La fièvre qui a terrassé le prolifique peintre et architecte a été soignée par “les meilleurs médecins de Rome, envoyés par le pape” qui craignaient de perdre cet artiste inestimable, a encore expliqué Michele Augusto Riva.

Selon le peintre italien Giorgio Vasari (1511-1574) et son chef-d’œuvre “Les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes” consacré à la vie des peintres, Raphaël a omis de parler aux médecins de son temps de ses “fréquentes sorties nocturnes dans le froid” pour rendre visite à ses amantes.

“Il faisait beaucoup plus froid en mars à cette époque, et il est très probable qu’il ait attrapé une pneumonie”, a déclaré Michele Augusto Riva.

Les médecins ont diagnostiqué une fièvre causée par un “excès d’humeurs” ou de sang et ont donc réalisé des saignées – via des incisions ou des sangsues – qui ont mortellement affaibli l’artiste, enfant prodige faisant partie du trio des maîtres de la Renaissance, avec Michel-Ange et Léonard de Vinci.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.