Mort du général iranien Qassem Soleimani, Iran appelle à la vengeance
Mort du général iranien Qassem Soleimani, Iran appelle à la vengeance

La mort du général Qassem Soleimani, tué à Bagdad dans un bombardement américain, a provoqué une terrible escalade entre l’Iran et les Etats-Unis, alors que l’Iran a déjà promis de se venger. Le puissant général était l’un des personnages les plus populaires d’Iran, et considéré comme un adversaire redouté des Etats-Unis et de ses alliés.

“Il était l’une des figures militaires les plus en vue d’Iran”, résume Ha’Aretz. Le puissant général Qassem Soleimani, qui dirigeait Al Qods, l’unité d’élite des gardiens de la révolution, depuis 1998, est décédé vendredi 3 janvier lors d’une frappe menée par les États-Unis sur une base militaire de l’aéroport de Bagdad. Ce raid survient trois jours après l’assaut contre l’ambassade des États-Unis par des milices pro-iraniennes dans la capitale irakienne.

“Ancien ouvrier du bâtiment, ayant rapidement gravi les échelons au sein des gardiens de la révolution”, Soleimani “était considéré comme l’une des personnes les plus proches du guide suprême de l’Iran, Ali Khamenei”, précise Ha’Aretz. Selon le New York Times, cet homme de 62 ans à la barbe poivre et sel, véritable star dans son pays, était même “vu par certains comme un futur leader de l’Iran”.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.