Narumi, disparue à Besançon : le suspect chilien extradé (détail)
Narumi, disparue à Besançon : le suspect chilien extradé (détail)

Nicolas Zepeda bientôt devant les juges français : le meurtrier présumé de Narumi, cette étudiante japonaise disparue en décembre 2016 à Besançon, doit être extradé ce jeudi soir. A son arrivée en France, il sera conduit au tribunal de Besançon. Portrait du suspect numéro 1 dans l’affaire Narumi.

Son extradition avait été demandée début 2020 par le procureur de Besançon, Etienne Manteaux, à l’issue d’une enquête de 34 mois, qui l’avait aussi mené au Chili, rappelle Europe 1.

En avril dernier, Nicolas Zepeda avait subi un interrogatoire de 95 questions, “minutieuses”, posées par une magistrate chilienne, mais rédigées par un confrère français, détaillait le JDD. Il n’avait répondu à aucune d’entre elles, invoquant son droit, prévu dans la loi chilienne, à garder le silence, avait indiqué l’Est Républicain.

Son extradition avait ensuite été prononcée par la Cour suprême chilienne le 18 mai dernier, mais la pandémie de nouveau coronavirus a ralenti le processus.

L’universitaire avait été assigné à résidence, pour éviter tout risque de fuite. Depuis, ce fils d’une famille aisée se trouvait dans un bel immeuble de la station balnéaire de Viña del Mar, à une centaine de kilomètres de la capitale chilienne, indique LCI.

Nicolas Zepeda doit arriver à Roissy-Charles-de-Gaule en fin de matinée ce jeudi, précise Le Parisien, escorté par des agents français du service national des transferts. Une fois sur le sol français, il sera arrêté, en exécution du mandat d’arrêt international le concernant. Il sera ensuite emmené à Besançon, dans l’Est de la France, pour être présenté à la justice, qui le placera en détention provisoire.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.