NASA : Une nouvelle planète dans une
NASA : Une nouvelle planète dans une "zone habitable" (détail)

Evolution du Covid-19 En France

confirmés
192,334
+1,039
décès
30,296
+2
guéri
82,166
Active
79,872
Last updated: 4 août 2020 - 21 h 38 min (+02:00)

La Nasa a annoncé lundi que son satellite TESS, chasseur de planètes, avait permis de découvrir une nouvelle planète de la taille de la Terre et à une distance ni trop proche, ni trop éloignée de son étoile pour que de l’eau liquide y soit présente (peut-être).

Le satellite TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) commence à atteindre ses objectifs, soit « trouver des planètes de la taille de la Terre et en orbite autour d’étoiles proches », a déclaré Paul Hertz, directeur de la division d’astrophysique de la NASA. La société américaine a annoncé, lundi 6 janvier, que son télescope avait permis de découvrir une nouvelle planète de la taille de la Terre et à une distance ni trop proche, ni trop éloignée de son étoile pour que de l’eau liquide y soit – peut-être – présente.

Baptisée « TOI 700 d », cette planète est relativement proche de nous : à cent années-lumière, a annoncé le Jet Propulsion Laboratory de la NASA lors de la conférence hivernale de la société américaine d’astronomie à Honolulu, à Hawaï.

Une face de cette planète fait toujours face à son étoile, comme c’est le cas de la Lune avec la Terre, un phénomène appelé rotation synchrone. Cette face serait constamment couverte de nuages, selon ce modèle. Une autre simulation prédit une version de la Terre sans océans, où les vents souffleraient de la face cachée vers la face éclairée. De multiples astronomes vont désormais observer la planète avec d’autres instruments, obtenant de nouvelles données qui correspondront peut-être à l’un des modèles prédits par la Nasa.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.