«Odeur de soufre» à Paris : un accident industriel sur le site de Total, d'après des ONG
«Odeur de soufre» à Paris : un accident industriel sur le site de Total, d'après des ONG

À quelques heures du déconfinement, les réseaux sociaux se sont emballés dans la soirée du dimanche 10 mai. Un peu partout en Île-de-France, des internautes ont fait part d’une odeur « de soufre » flottant dans l’air. Près de 48 heures plus tard, son origine reste un mystère. Dans la soirée de lundi, la préfecture de police de Paris a indiqué ne pas avoir « identifié de composé particulier » qui aurait pu expliquer cette odeur.

L’association de défense environnementale Robin des bois estime que les odeurs de soufre ressenties ce week-end auraient été occasionnées par les installations de Total. “Pour nous, il faut regarder du côté des sites de Grandpuits (Seine-et-Marne) et Gargenville (Yvelines)”, explique son président Jacky Bonnemains.

En cause : des essais auraient pu être pratiqués en fin de semaine dernière à la raffinerie de Grandpuits. De plus, le site de Gargenville “stocke des produits pétroliers et extrait des produits soufrés avant de livrer du kérosène par pipeline jusqu’à Roissy”, détaille le Parisien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici