Policier tué à Avignon : des traces ADN de suspects sur la scène de crime (détail)
Policier tué à Avignon : des traces ADN de suspects sur la scène de crime (détail)

Quatre personnes ont été interpellées ce dimanche soir, après la mort d’Eric Masson mercredi. Le principal suspect aurait été identifié grâce à de l’ADN retrouvé sur un étui.

Ces quatre personnes sont le tireur présumé, son complice, le chauffeur et une femme qui est la sœur d’un des hommes interpellés. Ils seraient originaires d’une cité d’Avignon. Le groupe a été placé en garde à vue.

Les suspects ont moins de 30 ans. Le tireur présumé est âgé de 21 ans. Ces suspects avaient déjà été arrêtés plusieurs fois pour détention de stupéfiants, a détaillé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur BFMTV ce lundi matin. Les quatre personnes semblaient prendre la fuite en direction de l’Espagne.

Les suspects sont “Français, nés en France et trafiquants de drogue manifestement”, a ajouté Gérald Darmanin. “Manifestement ils cherchaient à échapper aux contrôles”. Le ministre de l’Intérieur a qualifié la mort du policier “d’assassinat ignoble” : “il aurait été insupportable pour tous les Français que ces personnes puissent continuer à vivre en toute liberté ou puissent échapper à la police”. “On a démontré qu’on ne laissera jamais tranquille les trafiquants”, a ajouté Gérald Darmanin.

C’est l’ADN prélevé sur un étui qui a permis d’identifier l’homme soupçonné d’être l’auteur des tirs qui ont tué Eric Masson, selon le Dauphiné Libéré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici