PSG-Istanbul Basaksehir: le président Erdogan dénonce le racisme
PSG-Istanbul Basaksehir: le président Erdogan dénonce le racisme The row erupted after Basaksehir assistant coach Pierre Webo, the former Cameroon international, was shown a red card during a fierce row on the touchline with staff from the Turkish club appearing to accuse the Romanian fourth official of using a racist term. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

Le geste inédit des joueurs du Paris SG et du Basaksehir Istanbul de quitter mardi la pelouse après des accusations de racisme portées à l’encontre du quatrième arbitre a conduit au report du match de Ligue des champions au lendemain, une décision historique saluée par le monde du football.

Sur les réseaux sociaux, le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a indiqué qu’il «condamne fermement les remarques racistes faites à l’encontre de Pierre Webo de l’équipe technique de Başakşehir». Puis il a ajouté : «je pense que les mesures nécessaires seront prises par l’UEFA. Nous sommes inconditionnellement contre le racisme et la discrimination dans le sport et dans tous les domaines de la vie».

Selon les informations de RMC Sport, le corps arbitral se serait ainsi défendu auprès de Basaksehir en avançant le fait que “negru” ne veut donc pas dire “negro”, mais “noir”, et que ce mot n’est pas injurieux. Quoi qu’il en soit, Sebastian Coltescu aurait bien désigné Pierre Achille Webo à deux reprises par sa couleur de peau, et non par sa fonction d’adjoint, ou par son nom, qu’il pouvait connaître.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici