Quantic Dream condamné aux prud'hommes (détail)
Quantic Dream condamné aux prud'hommes (détail)

Le studio de jeux vidéo Quantic Dream condamné aux prud’hommes pour des photomontages.

La célèbre entreprise française de jeux vidéo a été condamnée aux prud’hommes pour avoir laissé un salarié diffuser des images choquantes mettant en scène dirigeants et salariés. Il s’agit d’une nouvelle manche dans l’âpre bataille entre la société et son ancien responsable informatique.

Dans la foulée de l’article de Mediapart, Quantic Dream a publié un communiqué dans lequel le studio se félicite du jugement rendu par le conseil des prud’hommes, qui n’a accordé qu’un dédommagement total de 7 000 euros au plaignant. En effet, l’ancien employé de Quantic Dream demandait en fait plus de 114 000 euros de dommages et intérêts avec la requalification de sa démission en licenciement dans l’affaire des photomontages, et a donc été débouté de l’essentiel de ses demandes. Quantic Dream ne fera pas appel de l’amende dont il a écopée au titre de l’obligation de sécurité dont l’employeur doit faire preuve avec ses salariés. “Il nous semblait important de diffuser les informations exactes afin d’éviter toute désinformation due à une mauvaise interprétation des faits”, conclut le communiqué.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.