Reconfinement en France : trois hypothèses dont « un confinement serré »
Reconfinement en France : trois hypothèses dont « un confinement serré »

Face à la dégradation des indicateurs épidémiques et la diffusion du variant britannique, l’exécutif a fait savoir mercredi que “différents scénarios” étaient à l’étude pour contenir la prolifération du virus.

Une option avec seuls les lycées et collèges fermés?

Des options intermédiaires sont également envisagées, comme la possibilité de garder les écoles primaires et maternelles ouvertes, avec les collèges et lycées fermés – ce qui n’aurait pas le même impact sur l’économie, pour des questions de garde d’enfants notamment. Cette option a été mise sur la table à plusieurs reprises depuis le début de la pandémie, car une distinction s’opère entre les jeunes enfants et les adolescents.

Un confinement dur redouté

Les ministres de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal, de la Culture Roselyne Bachelot et de l’Éducation Jean-Michel Blanquer ont exprimé leurs doutes sur une option trop stricte du confinement. Ce dernier a d’ailleurs plusieurs fois exprimé sa volonté de maintenir les écoles ouvertes en France. Le président de la République pourrait suivre cette voie, car selon nos informations, il est réticent à l’idée de remettre en place un confinement dur.

La décision finale devrait être prise et annoncée rapidement, d’ici une semaine. Afin de préparer le terrain, Jean Castex mènera jeudi et vendredi une série de consultations: présidents de groupes du Sénat, de l’Assemblée nationale, représentants des associations d’élus et partenaires sociaux seront entendus par visio-conférences.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici