Reconfinement, télétravail, vaccination : Ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex
Reconfinement, télétravail, vaccination : Ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex

Le Premier ministre Jean Castex, accompagné de plusieurs membres du gouvernement a fait le point sur la situation sanitaire en France. L’hypothèse d’un nouveau confinement est écartée pour l’instant.

Vacances avec “la plus grande prudence”
“L’heure n’est pas au relâchement de nos efforts”, a prévenu Jean Castex, avant le début des vacances d’hiver qui commencent vendredi pour la zone A. “Nous devons éviter tout relâchement. Comme vous l’avez fait à l’occasion des fêtes de fin d’année, je vous invite à la plus grande prudence durant ces congés, pour celles et ceux d’entre vous qui pouvez en prendre”, a-t-il affirmé.

Testez-vous !
Afin de freiner la propagation du Covid-19, le chef du gouvernement a également préconisé les tests. “Il y a peu de grippe en ce moment. Si vous avez de la fièvre, des maux de tête, la probabilité que vous ayez la Covid est grande: au moindre doute, faites-vous tester”. Il a demandé à ceux qui seraient positifs de “s’isoler immédiatement”.

Mayotte reconfinée…
Le gouvernement a ordonné un reconfinement généralisé pendant au moins trois semaines à Mayotte, île “durement frappé par le variant sud-africain”, a expliqué M. Castex. Il a rappelé que les déplacements Outre-mer sont interdits sauf “motif impérieux”.

Bien qu’il ait reconnu que les variants du virus “sont déjà présents sur notre territoire, et progressent en termes de diffusion”, M. Castex a écarté pour l’instant un reconfinement ailleurs qu’à Mayotte. Les chiffres sont “certes élevés mais relativement stables” avec “une moyenne de 20.000 nouvelles contaminations, de 1.600 nouvelles hospitalisations et de 320 personnes décédées”, a-t-il souligné.
Le Premier ministre a toutefois prévenu qu’en “cas de dégradation forte et rapide de la situation, nous n’hésiterions à prendre nos responsabilités”.

Au sujet du télétravail. “Nous n’utilisons pas suffisamment le télétravail. Il s’agit d’un sujet de fond et de long terme. Mais la crise impose de prendre des mesures urgentes et exceptionnelles”.
“Le télétravail doit être la règle pour toutes les activités qui le permettent. Aujourd’hui plus d’un tiers des actifs peuvent le faire. Or le recours au télétravail s’érode. 30% de ceux qui peuvent télétravailler à 100% le font. C’est difficile, mais nous n’avons pas le choix ! Le télétravail est un levier important dans la lutte contre le Covid. Nous n’entendons pas revenir sur les règles actuelles, mais je demande à toutes les entreprises à se mobiliser en urgence. Nous souhaitons que les 2,5 millions de salariés qui ne télétravaillent pas du tout et qui peuvent le faire le fassent. Ceux qui télétravaillent partiellement doivent le faire un ou deux jours de plus. Nous nous assurerons que les mesures seront prises. L’inspection du travail va rester mobilisée”. (Elisabeth Borne)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici