Saint-Lô : un gendarme de 30 ans de la brigade motorisée se tue avec son arme de service
Saint-Lô : un gendarme de 30 ans de la brigade motorisée se tue avec son arme de service

Un gendarme de 30 ans de la brigade motorisée de Saint-Lô a mis fin à ses jours dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 juillet. Un acte qui n’est pas lié à sa profession selon la gendarmerie.

Un court texte et une bougie allumée. C’est par un post sur les réseaux sociaux que la gendarmerie de la Manche a annoncé ce dimanche qu’un de ses membres a mis fin à ses jours. Dans la nuit de samedi à dimanche, le corps du militaire a été retrouvé par une patrouille de Villedieu-Les-Poêles, sur le parking du zoo de Champrepus, dans le sud-Manche. La victime venait d’avoir 30 ans, et le gendarme s’est donné la mort avec son arme de service.

“Tes camarades et ta hiérarchie t’appréciaient mais tu as choisi de partir hier soir”, confie sobrement la gendarmerie de la Manche. Son passage à l’acte serait lié à des raisons personnelles. Ce passionné de moto revenait tout juste d’un road-trip lors de ses vacances. Le militaire servait au sein de la brigade motorisée de Saint-Lô depuis décembre 2020. Il était auparavant dans le Calvados.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici