Sandro Gozi démissionne de Matignon pour protéger Édouard Philippe
Sandro Gozi démissionne de Matignon pour protéger Édouard Philippe

L’Italien Sandro Gozi, conseiller politique du Premier ministre, était accusé d’avoir collaboré avec le gouvernement maltais, en même temps que son travail à Matignon. Ce qu’il nie.

Dénonçant de “viles attaques”, l’Italien a décidé “à contre-coeur” de démissionner pour “retrouver la pleine liberté de parole” afin de se défendre et “éviter toute instrumentalisation politique qui pourrait porter préjudice au chef du gouvernement” français. Matignon a indiqué à l’AFP “prendre acte de sa décision qui lui permettra d’apporter sereinement toutes les explications nécessaires” et a dit “remercier” Sandro Gozi “pour le travail accompli depuis août”.

Il était chargé, auprès d’Edouard Philippe, du suivi de la mise en place des nouvelles institutions européennes et des relations avec le Parlement européen.

Lundi, Le Monde et le quotidien maltais Times of Malta avaient affirmé que Sandro Gozi avait signé un contrat de conseil avec Malte en juin 2018. Le gouvernement maltais, comme Sandro Gozi, avaient dans un premier temps déclaré au Monde que ce contrat étaient encore valables, avant de changer de version.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.