Plafonnement des frais bancaires:
Plafonnement des frais bancaires: "Le bilan est accablant" selon 60 millions de consommateurs

Depuis février, les frais pour incidents bancaires doivent être plafonnés à 25 euros par mois pour les clients en difficulté financière. C’est l’engagement qu’avaient pris les banques à l’époque.

Mais 60 Millions de consommateurs a vérifié : le plafonnement est loin d’être appliqué.

60 millions de consommateurs a demandé à 104 clients en grande difficulté de prendre contact avec leur conseiller : « Le bilan est cruel pour les banquiers… mais surtout pour leurs clients en galère ! Ainsi, parmi les interdits bancaires et les surendettés qui ont participé à notre étude, 78 % ne bénéficient d’aucun plafonnement ».

« Quant aux autres clients qui devraient, selon nous, être éligibles au plafonnement (moins de 1 800 € de revenus et plus de 40 € de frais pour incidents par mois), 91 % n’ont pas non plus de limite à leurs frais pour incidents », ajoutent nos confrères.

Après le rendez-vous, 27 % des personnes ont eu droit à un remboursement d’une partie de leurs frais. « Simple geste commercial ou l’application détournée du « plafonnement Macron » ? On l’ignore », précise 60 millions de consommateurs.

Les deux associations militent pour que cette promesse soit inscrite dans la loi : « Il est illusoire de compter sur la seule bonne volonté des banques pour rendre effectif ce plafonnement », affirme la présidente de l’UNAF

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.