SFR : l’UFC-Que Choisir dénonce une nouvelle augmentation cachée (détail)
SFR : l’UFC-Que Choisir dénonce une nouvelle augmentation cachée (détail)

SFR a terminé l’année 2019 en ajoutant d’office une option cybersécurité à 3 euros par mois sur certaines offres d’accès à internet. Une pratique dénoncée par l’UFC-Que Choisir qui explique que cette augmentation cachée est largement passée inaperçue et que de nombreux abonnés paieront sans vraiment profiter d’un plus grâce à cette option.

Les clients concernés en ont été informés par e-mail ou par courrier, mais comme à son habitude, l’opérateur a plus insisté sur les atouts du service que sur l’augmentation de 3 € par mois qui l’accompagnait. Certes, les abonnés ont encore la possibilité de revenir à leur ancienne offre en se rendant sur leur espace client, mais encore faut-il pour cela avoir vu passer l’information ou surveiller attentivement ses factures.

Ce n’est pas la première fois que SFR, comme d’autres opérateurs, impose à ses clients des services payants dont ils n’ont pas forcément besoin, mais avec cette option cybersécurité, l’opérateur passe un cap. Car une suite de sécurité Internet n’est pas une option comme une autre. Contrairement à des appels illimités ou à de la data supplémentaire, il faut, pour en bénéficier, suivre une procédure précise qui passe notamment par le téléchargement d’un logiciel et d’une appli sur chaque ordinateur ou smartphone du foyer. Les personnes qui ne procèdent pas à cette manipulation paieront le service, mais ne seront pas protégées. Par ailleurs, certains clients peuvent déjà posséder une suite de sécurité. Or, ce genre d’offre est le plus souvent souscrite pour 1 an et les chances que la date d’expiration de la licence corresponde à celle de l’activation de l’offre de SFR sont faibles ! Le risque de payer deux suites pendant quelque temps n’est pas négligeable.
Prenez le temps de comparer

Enfin, reste à se poser la question de l’intérêt même de souscrire à ce service. Pour proposer cette option, SFR a fait appel à F-Secure, un éditeur reconnu dans le domaine de la sécurité informatique. L’offre de SFR se rapproche d’ailleurs de l’offre F-Secure Safe, vendue 79,99 € par an, qui permet de protéger jusqu’à 5 appareils (ordinateurs, smartphones et tablettes) pendant 1 an. À 3 € par mois, soit 36 € pour un an, la proposition de SFR est donc plutôt alléchante. Mais attention, car contrairement à celle de F-Secure qui peut être résiliée chaque année, celle de SFR sera définitivement acquise à partir de juin 2020. Il ne sera donc plus possible de la résilier pour en installer une autre à la place, si ce n’est en résiliant le forfait. Qui plus est, d’autres solutions moins chères voire gratuites existent et peuvent s’avérer plus adaptées à son usage. En effet, si l’offre de SFR propose des services intéressants, comme un système pour localiser son téléphone, un antiphishing ou une sécurisation des transactions en ligne, elle ne semble pas intégrer certaines options utiles que d’autres logiciels proposent, comme un antispam qui permet de limiter le nombre de messages frauduleux, un coffre-fort numérique pour protéger ses données les plus sensibles, un gestionnaire de mots de passe ou un contrôle parental. Mieux vaut donc prendre le temps de comparer et, en attendant, penser à refuser le changement d’offre.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.