Vaccin Pfizer : Voici les effets secondaires les plus fréquents
Vaccin Pfizer : Voici les effets secondaires les plus fréquents

Selon les résultats complets des essais cliniques publiés le 10 décembre, le vaccin des laboratoires Pfizer (Etats-Unis) et BioNTech (Allemagne) serait “efficace” à 95% pour prévenir les infections de Covid-19. C’est le premier vaccin à être utilisé dans le cadre de la campagne de vaccination européenne débutée le 27 décembre.

Ce vaccin augmente les défenses des personnes contre l’infection à coronavirus en introduisant de l’information génétique, sous la forme d’ARN messager d’un fragment de virus, à l’intérieur du corps. Cela provoque la production de fragments de virus par le corps qui stimulent alors la production des propres anticorps de la personne (par les cellules qui répondent en attaquant ce virus particulier). Ces anticorps restent dans le corps, prêts à attaquer tout virus SARS-CoV-2 qui pourrait causer une infection à l’avenir. Ce vaccin ne peut vous transmettre la COVID-19.

Quels sont les effets secondaires ?

Invité sur BFM-TV le 9 avril, David Lepoittevin, responsable de Pfizer France a indiqué qu’il n’y avait “pas d’effets indésirables inattendus” rapportés avec le vaccin à date, et “pas de signal lié aux thromboses”. La sécurité de Comirnaty a été évaluée par Pfizer chez les personnes âgées de 16 ans et plus ayant participé à 2 études cliniques qui ont inclus 21 744 participants ayant reçu au moins une dose de Comirnaty. Un total de 20 519 participants âgés de 16 ans et plus ont reçu 2 doses de Comirnaty. Sur le résumé des caractéristiques du produit (RCP), le fabricant indique que les effets indésirables les plus fréquents, chez les participants âgés de 16 ans et plus, étaient une douleur au site d’injection (> 80 %), une fatigue (> 60 %), des céphalées (> 50 %), des myalgies et des frissons (> 30 %), des arthralgies (> 20 %), une fièvre et un gonflement au site d’injection (> 10 %). Ces effets ont été généralement d’intensité légère ou modérée et se sont résolus en quelques jours après la vaccination. Les taux d’événements indésirables graves étaient similaires entre les groupes vaccin et placebo (0,6% et 0,5%) et il n’y a eu aucun décès lié au Covid-19, rapportait Pfizer le 10 décembre lors de la publication des conclusions de la phase 3.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici