Adil Rami charge
Adil Rami charge "l'entourage" de Pamela Anderson (détail)

Dans une interview accordée ce lundi à La Provence, l’ancien défenseur de l’OM, Adil Rami, revient, entre autres, sur la fin houleuse de sa relation avec Pamela Anderson. Il explique avoir souffert des accusations à son encontre.

Dans un livre, “Autopsie” (Éditions Hugo Sport), à paraître ce jeudi, l’ancien international français, Adil Rami dévoile son parcours, les coulisses du monde du foot dans un récit plein d’anecdotes croustillantes, rapporte en exclusivité Le Figaro Sport ce mardi 13 octobre.

On y apprend que le jeune mécanicien qui a grandi à Fréjus débarque en 2007 à Lille. Une ville où il ne connaît personne et où il doit apprendre à vivre seul: louer un appartement, préparer à manger, et surtout jouer un autre football. “Le club ne s’occupe pas vraiment de moi, disons qu’il délègue. Mes intérêts sont confiés à un agent, monsieur A. Il est censé gérer mon argent et mon avenir. Je trouve que ça fait classe et je me la raconte un peu avec mes 2500 euros par mois”, écrit-il.

Au Losc (Lille), le joueur passe de 2500 à 5000 euros par mois et s’achète cash une BMW. Il commence à goûter à la vie et à cultiver son côté bling bling. Il découvre Paris. “C’est la virée du dimanche soir, le passage obligé de chaque footeux de Ligue 1(…) C’est grisant. Je repense à mes soirées de galère à Fréjus où je me faisais même jeter des boîtes les plus pourraves. (…) J’ai plus de succès que Brad Pitt et George Clooney réunis” se souvient-il.

Quand il est convoqué avec les Bleus en 2012, ses rapports avec le sélectionneur Didier Deschamps sont tendus. Ce qu’il reproche à l’homme? Ne pas comprendre sa personnalité, avoir un avis négatif sur lui. ”J’ai l’impression qu’il a une mauvaise image de moi. Celle d’un glandeur qui sourit mais qui oublie d’être rigoureux. Le genre petit connard. (…) Pendant plusieurs mois, Deschamps passe à côté de moi et moi à côté de lui.”

En 2018, quand il remporte la Coupe du monde, Adil et Deschamps ont beaucoup changé. Le premier est plus impliqué, le second est devenu plus proche des joueurs.

Réputé être le joueur le plus cool de l’équipe de France, Adil Rami avoue être terrassé par les accusations de Pamela Anderson: “Je suis un monstre, un paria, une immondice. Adil Rami, footballeur polygame et agresseur. Je l’aurais tapée un soir de décembre? Je lui aurais brisé les poignets? Porte plainte, je t’en supplie. Trimballe-moi devant les tribunaux, pitié.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici