Brexit : l'Union Européenne déterminée à résister à la pression de Boris Johnson
Brexit : l'Union Européenne déterminée à résister à la pression de Boris Johnson

Bruxelles a proposé de poursuivre les négociations avec Londres dans les “deux, trois semaines à venir”. Le négociateur britannique s’est quant à lui dit “déçu” du peu d’avancées dans les discussions.

Les dirigeants européens, réunis en sommet à Bruxelles, ont appelé le Royaume-Uni à faire “les gestes nécessaires” pour parvenir à un accord sur la relation commerciale post-Brexit, dans leurs conclusions adoptées jeudi 15 octobre 2020.

Le Conseil européen “constate avec inquiétude que les progrès réalisés (dans les négociations) sur les questions clés qui intéressent l’Union ne sont toujours pas suffisants pour qu’un accord soit conclu”, est-il souligné dans ces conclusions.

Trois sujets bloquent toujours : la pêche, les garanties réclamées aux Britanniques en matière de concurrence – malgré de récents progrès – et la manière de régler les différends dans le futur accord.

“L’UE est unie, avec une position claire”, avait souligné Ursula von der Leyen en arrivant au sommet.

“Il faut doucement se demander quel écart est acceptable entre le mandat (de négociations) et le résultat qu’on peut obtenir”, a estimé une source diplomatique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici