Confinement en France : pourquoi Emmanuel Macron attend avant de trancher
Confinement en France : pourquoi Emmanuel Macron attend avant de trancher

Une fois encore, c’est bien lui le maître des horloges. Emmanuel Macron, finalement, ne parlera pas avant ce samedi 30 janvier. Alors qu’en fin de semaine, certaines sources parlaient d’une intervention imminente, ce mercredi 27 janvier même à 20 h pour les plus précis, l’Élysée nous affirmait, lundi soir, qu’il n’en serait rien.

le gouvernement attend de pouvoir examiner les résultats de deux études d’impact : l’une sur le couvre-feu à 18h, l’autre sur la progression des variants du virus, dont les données complètes sont attendues vendredi.

Prochains jours “décisifs”

Les prochains jours seront donc “décisifs”, a prévenu une source gouvernementale. Car “à ce stade”, il n’y a “pas de raison” de décider un confinement, a indiqué mardi la ministre de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher.

La France “reste dans une période ambigüe où la situation sanitaire se dégrade, mais pas de manière exponentielle”, résume un cadre de la majorité.

En témoigne l’évolution des données quotidiennes de l’épidémie : le nombre de patients hospitalisés a continué d’augmenter mardi, à 27 005, dont 2 006 malades arrivés au cours des précédentes 24 heures. Selon Santé publique France3 071 se trouvaient dans les services de réanimation contre 2 829 une semaine plus tôt.

Par ailleurs, 352 décès supplémentaires ont été répertoriés à l’hôpital au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total de morts causées par l’épidémie à 74 106 en France, soit nettement moins qu’au Royaume-Uni, à la population comparable, qui a été mardi le premier pays européen à passer la barre des 100 000 morts du Covid.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici