Covid-19 : 16 morts en Guadeloupe en une semaine
Covid-19 : 16 morts en Guadeloupe en une semaine

Le coronavirus continue de circuler sur le territoire français, avec un bilan de 30.296 morts : “Nous pouvons basculer à tout moment”, avertit le Conseil scientifique. À Paris, la maire Anne Hidalgo a demandé au préfet de police de rendre obligatoire le port du masque dans plusieurs espaces publics notamment les quais de Seine et les marchés à ciel ouvert.

– Le ministère de la Culture a annoncé dans un communiqué que les rassemblements culturels de plus de 5.000 personnes pourront être autorisés, à compter du 15 août, par les préfets en respectant « certaines conditions » sanitaires.

La distanciation d’un siège entre deux personnes ou groupes de personnes comme le port du masque est toujours requise. A compter du 1er septembre 2020, les spectacles, festivals, concerts, ainsi que les foires et salons, pourront se tenir, sans jauge, ni autorisation préfectorale.

De nouvelles informations sur l’évolution des mesures sanitaires seront disponibles aux alentours du 24 août, affirme le ministère. Les divers secteurs du spectacle vivant n’ont cessé d’alerter sur la pérennité de leurs activités, du fait de l’interdiction de grands rassemblements avec la crise du coronavirus.

– Les chiffres sont « à la baisse » en Mayenne, où un accroissement anormal de la circulation du Covid-19 avait été constaté début juillet. Les actions menées pour imposer le masque, dépister et isoler vont « dans le bon sens », a indiqué vendredi l’Agence régionale de santé.

Le directeur général de l’ARS des Pays de la Loire, Jean-Jacques Coiplet, a souligné que le taux d’incidence, « c’est-à-dire le nombre de personnes positives rapporté à 100.000 habitants », est « aux alentours de 50 pour 100.000 habitants », a-t-il ajouté, précisant que le taux de positivité était d’1,4 %.

L’ARS n’est « ni alarmiste ni laxiste », a fait valoir Jean-Jacques Coiplet, après notamment les propos du président du conseil départemental de Mayenne, Olivier Richefou, qui avait accusé lundi l’ARS de « stigmatiser » son département en publiant « des chiffres alarmistes ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici