Une très violente double explosion a secoué mardi 4 août, vers 17 h 10 (18 h 10, heure locale), le secteur du port de la capitale libanaise, Beyrouth, ravageant une grande partie de la ville et faisant au moins 27 morts et 2 500 blessés

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré une première explosion suivie d’une autre qui provoque le gigantesque nuage de fumée. Les déflagrations ont fait trembler les immeubles et brisé des vitres à des kilomètres à la ronde.

“J’ai senti comme un tremblement de terre et puis après une énorme déflagration et les vitres se sont cassées. J’ai senti que c’était plus fort que l’explosion lors de l’assassinat de Rafic Hariri” en 2005, provoqué par une camionnette bourrée d’explosifs, a déclaré à l’AFP une Libanaise dans le centre-ville de Beyrouth.

“L’explosion a eu lieu dans le port de Beyrouth et a provoqué des dizaines de blessés”, a indiqué une source de sécurité, sans fournir davantage de détails.

Les médias locaux ont diffusé des images de personnes coincées sous des décombres, certaines couvertes de sang. Des témoins ont raconté avoir vu dans le secteur du port des dizaines de blessés à terre.

Selon l’agence nationale d’information ANI, il y a eu “des morts et des blessés”. Le président de la Croix-Rouge libanaise, Georges Kettaneh, a évoqué “des centaines de blessés”, dans un appel à la télévision libanaise LBC. “Nous sommes submergés par les appels téléphoniques”, a-t-il dit.

“C’est une catastrophe à l’intérieur (du port). Il y a des cadavres par terre. Des ambulances emmènent les corps”, a indiqué à l’AFP un soldat aux abords du port.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.